LSA

J’aurais tous fait pour quitter ne serais-ce que quelques temps mon état dépressif. Et c’est à l’age de 16 ans que je me mis à essayer tous et n’importe quoi pour espérer toucher au bonheur. J’y pensais alors depuis quelques années mais jamais l’occasion se présentait à moi. De 16 à 18 ans je me mis à tout essayer. Heureusement je ne suis jamais tombé dépendant d’un produit. Je me suis vite lasser de tous sa et j’ai compris que se n’est pas grâce à cela que j’allais trouver mon bonheur. 

Cependant, c’est grâce à cela que j’ai compris que j’étais trop lâche pour me suicider.

C’était pendant les vacances d’été, alors que j’avais réussit à trouver des graines de LSA, mon corps à réagit trop fortement à une dose qui était minime. N’étant pas croyant et portant un réel intérêt sur la question, je me suis mis à prier Dieu pour que mon supplice s’arrête. Je n’avais alors pas dormit depuis deux jours et ne pouvant m’endormir sous peine de planer complètement, je me suis agenouillé au toilette, les coudes sur la cuvette des toilettes, et je les supplier de m’épargner et qu’en échange je ne prendrais plus jamais de drogues. Et le supplice continua jusqu’à se que je pleure toute les larmes de mon corps. C’était la première fois depuis des dizaines d’années que je n’avais pas pleurer autant. J’aurais espérer que se soit une renaissance, un nouveau départ ou j’aurai pu trouver ma place et enfin vivre simplement et heureux. Mais c’était trop beau pour être vrai.

La vie à continuer son cours.

Cet article a été publié le Jeudi 3 mai 2012 à 0 h 01 min et est catégorisé sous drogue. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Les Sottises de Cytise |
Elproana |
Seksualiteit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chafairytale
| The world of Aurélie
| Zepiplette